Informations à propos de ce site

Ce site "Les aires de Brodmann" a pour but de présenter de manière claire et précise la classification anatomique et cytoarchitectonique des aires cérébrales, proposée par Korbinian Brodmann (1905, 1909). Il inclue d'autres informations utiles telles que les frontières architectoniques, les fonctions associées et les déficits résultant d'une lésion de ces aires.

Améliorer

Si vous souhaitez partager une information et contribuer ainsi à l'amélioration du contenu du site, merci de me contacter (Stéphane Desbrosses) en précisant les informations que vous souhaitez ajouter, la source (notamment,  si possible, numéro DOI de l'article publié), vos noms et coordonnées (si vous souhaitez être crédité en tant que contributeur).

Licence

Creatives common By-Nc-Sa
  • By (Paternité) : L'oeuvre peut être librement utilisée, à la condition de l'attribuer à son auteur en citant son nom. Cette ressource peut être librement utilisée, copiée et exportée à condition d'en nommer les auteurs (au moins l'adresse du site sous forme de lien actif et visible) et de leur en attribuer l'origine.
  • Nc (Pas d'utilisation commerciale) : le titulaire de droits peut autoriser tous les types d’utilisation ou au contraire restreindre aux utilisations non commerciales (les utilisations commerciales restant soumises à son autorisation). Aucune utilisation lucrative ne peut être tirée de ce service sans l'accort écrit des auteurs.
  • Sa (condition initiale à l'identique) : A la possibilité d'autoriser à l'avance les modifications peut se superposer l'obligation pour les oeuvres dites dérivées d'être proposées au public avec les mêmes libertés (sous les mêmes options Creative Commons) que l'oeuvre originaire. Toute utilisation du service doit se faire dans le cadre du partage sous licence By-Nc-Sa, comprenant les conditions ci-dessus.

Sources d'informations utilisées

Sites d'informations


Articles et livres Spécialisés

  • Korbinian Brodmann (1905). "Beiträge zur histologischen Lokalisation der Grosshirnrinde: dritte Mitteilung: Die Rindenfelder der niederen Affen". Journal für Psychologie und Neurologie 4: 177–226.
  • Korbinian Brodmann, Vergleichende Lokalisationslehre der Grosshirnrinde in ihren Prinzipien dargestellt auf Grund des Zellenbaues, Johann Ambrosius Barth Verlag, Leipzig, 1909.
  • Korbinian Brodmann (1912). "Neue Ergebnisse über die vergleichende histologische Localisation der Grosshirnrinde mit besonderer Berücksichtigung des Stirnhirns". Anatomischer Anzeiger Supplement 41: 157–216.
D'autres ressources spécifiques sont citées directement sur les articles concernés.

Technologies et outils utilisés

Les aires de Brodmann

Une aire de Brodmann est une région du cortex définie en fonction de sa cytoarchitecture, c'est-à-dire en fonction de la forme des neurones et des réseaux qui la constituent.

Les aires de Brodmann ont été initialement définies et numérotées par Korbinian Brodmann, sur la base de l'organisation neuronale. Brodmann publia en 1905 et 1909 des cartographies du cerveau humain mais également animal (notamment, primates). Les numéros de chaque cartographie ne correspondent pas forcément : une aire ayant le même numéro chez le singe ou l'homme n'est pas forcément homologue. Ces publications contenaient d'autres observations telles que le type de cellules ou l'organisation en colonne/lamelle du cortex.

Au fil du temps, les aires de Brodmann ont été renommées, débattues, affinées. Certaines se sont vues corrélées avec des fonctions cognitives, par exemple, les aires 3,2 et 1 sont régulièrement nommées Cortex somatosensoriel primaire. La zone 4 correspond au cortex moteur primaire, les aires 41 et 42, au cortex auditif primaire... Les fonctions supérieures se sont également vues corrélées aux aires que Brodmann avait définies sur la base de leur cytoarchitectonie. Ainsi, les aires 44 et 45 gauches, ont été reliées à la production du langage et la localisation fonctionnelle connue sous le nom d'aire de Broca.

A cet égard, il faut noter qu'une aire fonctionnelle ne correspond pas forcément à une aire de Brodmann, et inversement. Certaines aires de Brodmann, comme l'aire 23, ont par ailleurs été subdivisées (23a et 23b). pour refléter des différences fonctionnelles mises à jour à la suite de la classification proposée par Brodmann Par conséquent, il est important de ne considérer les aires de Brodmann, tout au plus que comme des approximations de localisation fonctionnelles, sachant bien que les fonctions impliquent dans la majorité des cas, de nombreuses aires cérébrales.

Services - Widget Cerveau

Pour permettre l'exportation de ce site et des informations qu'il contient, celui-ci est décliné sous la forme d'un mini-logiciel javascript (widget), permettant d'avoir sur une place restreinte et en une seule page, un aperçu et les caractéristiques principales de chaque aire. Ci-contre, un aperçu de ce widget, que vous pouvez tester directement et simplement en cliquant sur ce lien : Test du widget Aire de Brodmann

Export

Ce widget est facilement exportable sur de nombreuses plateformes, vous pouvez ainsi l'intégrer :

Si vous êtes un utilisateur Google :
Add to iGoogle
Ajouter le widget à votre page personnalisée iGoogle



Ajouter à votre barre de boutons Google Toolbar




Pour afficher ce widget sur votre site, copiez collez le code suivant, vous pouvez en régler la hauteur et la largeur en modifiant les attributs "width" et "height".

Cela affichera le widget comme suit :

Aire de Brodmann 12 - Cortex orbitofrontal


L'aire 12 de Brodmann se situe sur la partie rostrale du lobe frontal, face interne de l'hémisphère.

La couche IV granulaire y est présente et sépare les minces cellules pyramidales de la couche III de la couche pyramidale interne V. La couche V contient de petits amas cellulaires de 2 à 5 cellules vers sa frontière avec la couche IV. La couche VI est large, contient des broches de cellules dispersées, et fusionne graduellement avec la substance blanche sous corticale. La majorité des cellules y sont spécifiquement petites.

Aire de Brodmann 11 - Cortex orbitofrontal


L'aire 11 de Brodmann se situe sur la partie médiane de la face ventrale du lobe frontal. Elle constitue l'essentiel du gyrus orbitofrontal et du gyrus rectus, ainsi que la partie rostrale de la circonvolution frontale supérieure.

Sa cytoarchitecture présente les spécificités suivantes : pas de couche IV granulaire, la sous couche IIIb comporte de grandes cellules pyramidales. Cette couche se confond graduellement avec la couche V. Comme l'aire 10, la couche VI présente des lamelles de cellules parallèles à la surface du cortex séparées par d'étroits espaces de fibres non cellulaires. Cette couche VI se confond graduellement avec la substance blanche sous corticale.

Aire de Brodmann 48 - Cortex rétrosubiculaire - Hippocampe

L'aire 48 de Brodmann est la portion de cortex connue sous le nom d'Hippocampe, bordée rostralement par l'aire périrhinale (aire 35) et à l'intérieur par le presubiculum. Bien que décrite par Brodmann, elle ne figurait pas sur ses cartes du cortex humain.

Aire de Brodmann 52 - Cortex parainsulaire

L'aire parainsulaire se situe sur le cortex temporal au bord du sillon latéral. Sa limite médiale correspond approximativement à la jonction entre le lobe temporal et le lobe de l'insula. Sa cytoarchitecture est limitée par la région temporale antérieure transverse (42).

Aire de Brodmann 47 - Gyrus préfrontal inférieur


L'aire 47 de Brodmann se situe sur la partie ventrale (orbitale) du cortex préfrontal, elle est aussi connue sous le nom de cortex frontal orbital 47. Chez l'homme, sa surface entoure la partie caudale du sillon orbital, à partir de laquelle elle s'étend latéralement dans la partie orbitale du gyrus frontal inférieur.

Elle est délimitée vers le haut par le pars opercularis (aire 45), vers l'intérieur du cerveau par le cortex orbitofrontal (aire 11) et rostralement par la région frontopolaire (aire 10).

Cette aire serait impliquée dans le traitement de la syntaxe dans les langues parlées et écrites. Récemment, des études ont également suggéré qu'elle interviendrait dans le traitement de la syntaxe musicale.

Aire de Brodmann 46 - Cortex préfrontal dorsolatéral


L'aire 46 de Brodmann est située sur les faces dorsales du cortex préfrontal, entre le cortex préfrontal antérieur (aire 10) et le pars opercularis (aire 45). Elle occupe approximativement le tiers médian du gyrus frontal moyen et la partie rostrale du gyrus frontal inférieur. Elle fait partie du cortex préfrontal dorsolatéral (CPFDL). Celui-ci englobe également une partie de la zone granulaire frontale 9, et joue un rôle un rôle essentiel dans des fonctions supérieures telles que la planification, la mémoire de travail, le maintien de l'attention ou la régulation de l'action.

La cytoarchitectonie de l'aire 45 est limitée par la zone granulaire 9 (dorsalement), vers l'avant bas par la région frontopolaire (aire 10) et le pars opercularis (aire 45)

Des lésions de cette zone peuvent altérer la mémoire à court terme et entrainer des difficultés d'inhibition et de jugement, mais également de planification (organisation).

Le cortex préfrontal dorsolatéral est l'une des rares régions désactivées lors du sommeil paradoxal, le neuroscientifique J. Allan Hobson en a émis l'hypothèse selon laquelle en période de sommeil, l'activation de cette aire produirait des rêves lucides.

Aire de Brodmann 45 - Pars triangularis


L'aire 45 de Brodmann se situe sur le gyrus frontal inférieur, occupant la partie triangulaire, chez l'homme, de ce gyrus, autour de la branche horizontale antérieure du sillon latéral. C'est une partie de la portion orbitale du gyrus frontal inférieur. Elle est bordée vers le bas par le cortex insulaire et la partie antérieure ascendante du sillon latéral. Elle est délimitée cytoarchitecturalement par l'aire operculaire (aire 44), en avant par la zone frontale moyenne (aire 46) et ventralement par la zone orbitale (aire 47). Avec l'aire 44, elle forme l'aire de Broca, connue pour son implication dans le traitement et la production du langage. Cette région est par exemple active lors de décision sémantique (déterminer si un mot représente une entité abstraite ou concrète) ou dans des tâches de production (générer un verbe associé à un substantif).

Le rôle spécifique de l'aire 45 reste controversé, certaines études suggèrent qu'elle permettrait de traiter et récupérer la signification d'une information en mémoire de travail. En ce sens, l'aire 45 permettrait de récupérer les informations sémantiques liées à une représentation mentale et d'évaluer cette information selon le critère approprié à un contexte donné. Pour d'autres chercheurs, l'aire 45 ne se limiterait pas au traitement sémantique mais à l'ensemble des activités nécessitant de tirer une représentation pertinente d'un ensemble de représentations en situation de compétition mentale.